Maison inondée, Bangladesh Agrandir l'image

Informations sur l'image

Maison inondée, Bangladesh
Yann ARTHUS-BERTRAND

Photographie d'Art de Yann ARTHUS-BERTRAND d'une maison se retrouve inondée au sud de Dacca au Bangladesh quand surviennent les pluies diluviennes de la mousson d’été, les fleuves sortent de leur lit et inondent près de la moitié du territoire. Habituée à ce cycle naturel, une partie de la population du pays vit en permanence sur des chars, îlots fluviaux éphémères formés de sable et de limon accumulés par les courants.

Caractéristiques
Orientation Paysage
Couleur Vert

Maison inondée, Bangladesh

Yann ARTHUS-BERTRAND

Photographie d'Art de Yann ARTHUS-BERTRAND d'une maison se retrouve inondée au sud de Dacca au Bangladesh quand surviennent les pluies diluviennes de la mousson d’été, les fleuves sortent de leur lit et inondent près de la moitié du territoire. Habituée à ce cycle naturel, une partie de la population du pays vit en permanence sur des chars, îlots fluviaux éphémères formés de sable et de limon accumulés par les courants.

Nos formats
Formats

390,00 € TTC

Faire un don à la Fondation

Par l'acquisition de cette oeuvre vous pouvez contribuer à des actions concrètes pour l'environnement, en réalisant un don de 3% du montant de votre achat à la Fondation GoodPlanet.
La Fondation GoodPlanet, présidée par Yann Arthus-Bertrand, a pour objectifs de mettre l’écologie au cœur des consciences et de promouvoir le vivre ensemble.

Une Fabrication 100 % Française

Un savoir faire reconnu, une exigence de qualité permanente.

Impression par l’Atelier Yann ARTHUS-BERTRAND
Tous les tirages sont imprimés à la commande, contrôlés et signés par Yann ARTHUS-BERTRAND dans son atelier situé en plein cœur de Paris.
Un certificat d'authenticité est fourni avec chaque photographie.

Pour l’encadrement, nous avons sélectionné la société Images Collées. Forte de plusieurs générations d’encadreur, elle collabore avec les Musées, Galeries d’Art, salles d’Exposition,... son savoir faire est une référence pour les professionnels.

Points de fidélité

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 290 points de fidélité. Votre panier totalisera 290 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 58,00 €.


Partager

Carte Cadeau

Pour être sûr de faire plaisir...

Offrez tout l’univers de Yann ARTHUS-BERTRAND avec la carte cadeau Hemisgalerie.
Vous laisserez toute la liberté de choix à votre destinataire.

Montant à partir de 50€, création et téléchargement directement sur notre site, valable un an y compris sur les promotions.

A déposer au pied du Sapin pour les fêtes.

En savoir plus

Le Bangladesh est une plaine deltaïque parcourue par un vaste réseau de quelque 300 cours d’eau. De juin à septembre, quand surviennent les pluies diluviennes de la mousson d’été, les fleuves sortent de leur lit et inondent près de la moitié du territoire. Habituée à ce cycle naturel, une partie de la population du pays vit en permanence sur des chars, îlots fluviaux éphémères formés de sable et de limon accumulés par les courants. En 1998, les deux tiers du pays sont cependant restés submergés durant plusieurs mois, à la suite de la plus forte inondation du XXe siècle, qui a emporté la vie de 1 300 personnes et détruit les maisons de 31 millions de Bangladais. Conséquence du réchauffement de la planète, les catastrophes climatiques sont de plus en plus nombreuses et six ans plus tard, de nouvelles inondations ont touché le pays, aussi dévastatrices que les précédentes. Le Bangladesh est le pays le plus densément peuplé du monde. C’est aussi l’un des plus pauvres et l’un des plus menacés par les effets du changement climatique. Dans les décennies à venir, des millions de Bangladais pourraient être contraints de déménager, fuyant la submersion progressive et durable des terres du fait de l’élévation du niveau de la mer. En 2010, plus de 38 millions de personnes ont été déplacées à cause des catastrophes liées à des événements météorologiques extrêmes, selon le Centre de surveillance des déplacements internes (IDMC) : cette année-là, 15 millions de Chinois et 11 millions de Pakistanais ont été chassés de leurs habitations par des inondations

Personnalisation

Après avoir enregistré votre personnalisation, n'oubliez pas d'ajouter le produit au panier.

Texte

loader

* champs requis